L’ovipositeur d’une mouche à scie

  • Post published:17 mai 2021
Ovipositeur de symphyte, sur fond noir
Ovipositeur de Tenthredinidae

Ovipositeur de Symphyte

Hymenoptera - Tenthredinidae​

Noms vernaculaires : Mouche à scie, Tenthrède​

Première révélation, les « mouches à scie » ne sont pas des Diptères, comme le nom de mouche le laisserait supposer. Ce sont des Hyménoptères.
Et ce nom vernaculaire désigne un sous-ordre entier, celui des Symphytes. Qui ne compte pas moins que 1.000 espèces en Europe.

Les Hyménoptères sont divisés en 2 sous-ordres :
– les Apocrites (guêpes, abeilles, fourmis, etc.) sont caractérisé par un net étranglement au niveau de l’abdomen, la fameuse taille de guêpe.
– les Symphytes, dont l’abdomen est dans le prolongement du thorax, sans étranglement. Ils n’ont pas la taille de guêpe.

C’est ce second sous-ordre qui nous intéresse ici.
Car les femelles possèdent un accessoire particulier pour assurer la ponte.
En effet tous les Symphytes (excepté les Orussoidea) sont phytophages.
Les oeufs sont déposés dans les tissus des plantes.
Pour inciser la feuille ou l’herbe, Mme Symphyte est équipée d’un scalpel dentelé en forme de scie.
C’est ainsi que cet ovipositeur à la forme si particulière et la forme éaisse de leur corps  leur a donné ce joli nom de « mouche à scie ».

Ovipositeur d'un symphyte
Extrémité du gastre d'un Symphyte, avec l'ovipositeur visible.

Optique : voir légende photo
Boitier : Fuji X-T2
Soufflet macro : Nikon PB-6.
Rail motorisé : « Ultra-rail » de MJKZZ
Eclairage : panneaux LED  Yougnuo yn300air et diffuseurs maison
Logiciels : Zerene Stacker, Affinity Photo et Capture One Pro.

Partager