L’opâtre des sables

Opatrum sabulosum

Opatrum sabulosum sculptum (Linneaus, 1761)

Coleoptera - Tenebrionidae - Tenebrioninae

Noms vernaculaires : Opâtre des sables

On rencontre ce Tenebrionidae dans les terrains sablonneux découverts et ensoleillés. De couleur noire, sa cuticule se couvre de poussière de sable lui conférant un certain camouflage dans le milieu où il évolue.

Opatrum sabulosum mesure 7 à 10mm.
Sa tête large est en partie cachée par le pronotum. Ce dernier est plus large que long et ses cotés sont arrondis.
Les antennes en massues sont relativement courtes.
Sur les élytres on compte 4 côtes longitudinales surmontées de tubercules. 
L’apex du tibia antérieur est dilaté et forme une dent émoussée.

Opatrum sabulosum est exclusivement phytophage, tant à l’état larvaire qu’adulte. Il n’a pas de plante de prédilection et consomme des plantes sauvages ou cultivées. Il est ainsi considéré comme un ravageur secondaire de la vigne.

Les œufs sont pondus en terre, au pied des plantes hôtes, vers le mois de mai. Les larves vont se développer dans les racines et les tubercules.  Après une nymphose entre juin et aout les premiers imagos émergent en été. Une seconde génération peut avoir le temps de se développer. Les larves plus tardives se nymphoseront en automne, à l’abri dans le sol et les imagos émergeront au printemps

 

Opatrum sabulosum

Technique photo

Boitier Fuji x-t2 couplé à un soufflet macro Nikon PB-6.

Objectif de scanner Minolta Dimage 5400
Rail motorisé « Ultra-rail » MJKZZ, pas de 90µm
Eclairage par panneaux LED  Yougnuo yn300air et diffuseurs DIY
Stacking panoramique de 125 photos 
Traitement avec Zerene Stacker, Affinity Photo et Capture One

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp