Polistes gallicus, le poliste français

  • Post published:28 mars 2022
Portrait de guêpe Polistes gallicus de face, sur fond noir
Polistes gallicus - Mitutoyo 7,5x/0,21 et DCR-250

Polistes gallicus (Linnaeus, 1767)

Hymenoptera - Vespidae - Polistinae​

Noms vernaculaires : Guêpe papetière, Poliste français​

Polistes gallicus, comme les autres espèces du genre, sont des guêpes dites sociales.
Elles vivent en colonies dans des nids constitués d’alvéoles.
Ces nids sont confectionnés à partir de cellulose de bois prélevé par les ouvrières avec leurs mandibules.
La structure n’est pas protégée par une enveloppe comme les nids de frelons ou de guêpes communes. On peut ainsi aisément observer la structure et le développement des larves.

Les guêpes du genre Polistes se différencient des guêpes « communes » par leur taille plus élancée, leurs grandes pattes qui pendent pendant le vol.
Elles ont des antennes en massue de couleur orangée, alors qu’elles sont noires chez les espèces du genre Vespula (cf V. germanica).

La fondation de la colonie

Au printemps plusieurs jeunes reines fécondées peuvent se retrouver sur le même nid. Mais une dominante va dévorer la progéniture de ses concurrentes qui seront ainsi réduites au rôle d’ouvrières et s’occuperont de nourrir les larves qui deviendront les premières ouvrières.
La colonie se développe ainsi durant tout l’été, les ouvrières bâtissant de nouvelles cellules et nourrissant les nouvelles larves. Les mâles apparaissent en fin de saison.
Puis à l’arrivée des premiers froids, les ouvrières et les mâles mourront. Seules les femelles fécondées passeront l’hiver en diapause, sous une écorce, dans une anfractuosité.

Optique : voir légende photo
Boitier : Fuji X-T2
Soufflet macro : Nikon PB-6.
Rail motorisé : « Ultra-rail » de MJKZZ
Eclairage : panneaux LED  Yougnuo yn300air et diffuseurs maison
Logiciels : Zerene Stacker, Affinity Photo et Capture One Pro.

Partager