Portrait d’un Ichneumonidae

  • Post published:25 novembre 2021
portrait d'un Cryptinae
Ichneumonidae - Mitutoyo 5x/0,14 et DCR-150

Espèce non identifiée

Hymenoptera - Ichneumonidae - Cryptinae​

Noms vernaculaires : ichneumon

Voici un hyménoptère de la très grande famille des Ichneumonidae, et de la non moins grande sous-famille des Cryptinae. L’identification n’a pour l’heure pas été plus avant.
Il s’agit d’une femelle, pas trop dur à déterminer avec le très long ovipositeur qu’elle possède.
Les larves des Ichneumonidae sont entomophages, elles se nourrissent d’insectes. Et sont pour la plupart endoparasitoïdes, c’est à dire qu’elles se développent à l’intérieur du corps de leur victime.
Chaque espèce est spécialisée dans la prédation d’espèces bien déterminées.
La forme et la longueur de l’ovipositeur n’est ainsi pas la même quand les proies sont à découvert, comme des chenilles, ou quand elles sont enfouies dans la terre, dans un morceau de bois, ou dans un nid bien fermé (comme les larves des guêpes fouisseuses). 
De par la forme de l’ovipositeur de cette espèce on peut en déduire qu’elle s’attaque à des larves cachées dans le bois, comme des larves de coléoptères. 

On peut imaginer à peu près le scénario :
Grâce à ses organes sensoriels, la femelle repère la future victime à l’abri dans sa galerie creusée dans le bois.
Commence alors un travail de longue haleine. Elle va enfoncer sa tarière, millimètre après millimètre, jusqu’à arriver dans la galerie.
Elle y dépose un œuf. La larve qui en éclot se nourrira dans un premier temps de l’hémolymphe (équivalent du sang) de son hôte. Puis lorsqu’elle sera prête à se nymphoser, elle le tuera, dévorera tous les organes, ne laissant qu’une enveloppe vide. 
Et après une ultime transformation elle atteindra le stade adulte.

Extrémité de l'ovipositeur d'un ichneumonidae
L'extrémité de l'ovipositeur de la femelle - Mitutoyo 5x/0,14 et DCR-150
Un ichneumonidae, vue de profil sur fond noir
L'ovipositeur robuste à l'extrémité de l'abdomen - Apo-Rodagon-D 1x 75mm/f4

Optique : voir légende photo
Boitier : Fuji X-T2
Soufflet macro : Nikon PB-6.
Rail motorisé : « Ultra-rail » de MJKZZ
Eclairage : panneaux LED  Yougnuo yn300air et diffuseurs maison
Logiciels : Zerene Stacker, Affinity Photo et Capture One Pro.

Partager