Stephanus serrator, une guêpe couronne

  • Post published:17 juillet 2019
portrait de guêpe couronne Stephanus serrator, de profil, sur fond noir
Stephanus serrator

Stephanus serrator (Fabricius, 1798)

Hymenoptera - Stephanidae - Stephaninae​

Noms vernaculaires : Guêpe couronne​

Le port altier de Stephanus serrator suffirait à lui seul à justifier le surnom de guêpe couronne. 
Mais ce n’en n’est pourtant pas l’origine.
Le qualificatif de guêpe couronne s’applique à toutes les espèces de la famille des Stephanidae. Ce qui démontre, une fois de plus, la limite des noms vernaculaires 🙂
Les Stephanidae ont sur la tête plusieurs excroissances (en forme de cercle ou de demi-cercle) autour de l’ocelle centrale. Ces excroissances dessinant une couronne, le qualificatif était tout trouvé !
Sur la photo ci dessous j’ai entouré les 5 excroissances visibles sur la tête de S. serrator. On voit l’ocelle centrale, au centre de la couronne, et les 2 autres de chaque coté.

la couronne de la guêpe couronne
Dessus de la tête - Les excroissances de la couronne de Stephanus serrator

Stephanus serrator est un parasitoïde de larves de coléoptères xylophages (Cerambycidae, Buprestidae).
La femelle cherche à localiser les larves se déplaçant à l’intérieur du bois. Quand une proie est détectée, le dur labeur commence. A l’aide de son ovipositeur très long (aussi long que son corps), Stephanus serrator va se mettre à l’œuvre afin de perforer le bois pour atteindre la galerie de l’hôte convoité.
La tâche est longue, notre Stephanidae va s’octroyer quelques moments de pause. Quand l’objectif est atteint, cette même tarière lui permet de pondre ses œufs dans la galerie.
A leur éclosion, les larves de guêpe vont se nourrir de la larve de coléoptère, puis muer dans cette même galerie, avant d’en sortir adulte.


Détail de tête de Stephanus serrator
La couronne vue de face

Optique : voir légende photo
Boitier : Fuji X-T2
Soufflet macro : Nikon PB-6.
Rail motorisé : « Ultra-rail » de MJKZZ
Eclairage : panneaux LED  Yougnuo yn300air et diffuseurs maison
Logiciels : Zerene Stacker, Affinity Photo et Capture One Pro.

Partager