Une nouvelle cicindèle

Myriochila melancholica, voici le petit nom de cette cicindèle que l’on trouve dans la région méditerranéenne.

Décidément les skimmers de la piscine ne cessent de révéler des surprises ! Il y a 2 jours, en les nettoyant, j’ai découvert 2 malheureuses cicindèles noyées.
Une m’était connue, je l’ai photographiée il y a peu (ici), mais l’autre restait à identifier. Une photo prise au smartphone, déposée sur un groupe entomologie et la réponse ne tarda pas : c’est Myriochila melancholica.
Comme les autres espèces de Cicindelinae elle possède de très grandes pattes, des yeux énormes et des mandibules impressionnantes (j’y reviendrai avec d’autres photos plus tard), bref c’est un redoutable prédateur.
Taille : 11-12mm

Portrait de Myriochila melancholica sur fond noir

Technique : focus stacking et panoramique horizontal (3 piles en mode portrait), 296 images.

Boitier fujifilm X-t2,
Objectif d’agrandisseur Schneider Componon-S 50mm f/2,8 monté en inversé sur soufflet Nikon PB-6,
Rail motorisé Ultrarail MKJZZ, pas de 60µm,
Panneaux led yn300air et diffuseur,
Stacking empilé avec Zerene Stacker, pano assemblé avec ICE, passage sous photoshop, puis Capture One

Face de Myriochila melancholica, mandibules ouvertes.
Portrait

Technique : focus stacking.

Boitier fujifilm X-t2,
Objectif Lomo 3,7x sur soufflet Nikon PB-6,
Rail motorisé Ultrarail MKJZZ, pas de 20µm,
Panneaux led yn300air et diffuseur,
Stacking empilé avec Zerene Stacker, passage sous photoshop, puis Capture One

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *