Un Rhinocéros dans ma piscine !

Le titre est un peu racoleur, je vous l’accorde. Mais pas de publicité mensongère pourtant.

Edit 21/07/19 : mise à jour de l’identification, il s’agit bien d’un rhinocéros, mais du genre Phyllognathus, en l’occurence P. excavatus.

Non pas de mensonge, car il s’agit bien d’un Coléoptère dont le nom vernaculaire est le Rhinocéros méridional, que j’ai retrouvé malheureusement noyé dans un skimmer de piscine.

C’est un gros coléoptère de la famille des Dynastidae, dont le mâle porte une corne céphalique dont la longueur est très variable suivant les individus.
Ses élytres sont lisses, luisantes, de couleur acajou.
La larve se développe en 2 à 4 ans, dans les matières végétales en décomposition.

Portrait de Phyllognathus excavatus, le rhinocéros méridional.

Technique : focus stacking et panoramique
Fuji xt2
Objectif de microscope Lomo 3,7x sur soufflet Nikon PB6,
monté sur rail motorisé MKJZZ, pas de 20µm,
panneaux led yn300air avec diffuseurs,
stack empilé avec Zerene Stacker, panoramique assemblé avec ICE, passage Photoshop et Capture One.